Types de chirurgies

Vasectomie – Chirurgie de stérilisation masculine

Aperçu

Qu'est-ce qu'une vasectomie ? En gros, il s'agit d'une intervention chirurgicale visant à prévenir la possibilité d'insémination. Elle a pour résultat final la stérilisation masculine, ou l'incapacité de concevoir de futurs enfants.

Comment est-elle réalisée ? En coupant les canaux, appelés canaux déférents, et se situant dans votre scrotum. Ces canaux transportent les spermatozoïdes. Une fois ces canaux coupés, votre sperme ne transportera plus de spermatozoïdes, et ne provoquera donc pas de grossesse. Vous aurez toujours la même quantité de sperme qu'avant - il n'y aura tout simplement pas de spermatozoïdes dedans. Une vasectomie ne réduit pas vos risques de contracter des maladies sexuelles.

Il faut noter que les vasectomies ne sont pas efficaces à 100 %. La grossesse peut avoir lieu dans de nombreux cas. Cependant, la vasectomie demeure une des méthodes de contraception les plus efficaces aujourd'hui.

Pourquoi?

Pourquoi subir une vasectomie ? Ce type de contraception peut vous convenir si vous êtes un homme adulte se trouvant dans une relation stable dans laquelle les deux partenaires conviennent d'avoir une contraception permanente. Vous pouvez également choisir de subir cette procédure si vous ne souhaitez pas transmettre de maladies génétiques à un enfant potentiel.

Les vasectomies sont également beaucoup plus rentables et moins invasives que la ligature des trompes - la contrepartie féminine de cette intervention chirurgicale.

Une vasectomie ne vous convient pas si vous hésitez à changer d'avis à l'avenir. Bien que cette opération soit considérée comme permanente, elle peut être inversée. L'inversion ne garantit pas la grossesse.

Risques

Risques de la chirurgie

  • Infection de la zone traitée par la chirurgie.
  • Saignement excessif (interne et externe).
  • Accumulation de sang au niveau de la zone traitée (hématome).
  • Douleur, gonflement, irritation ou gêne au niveau de l'incision.
  • Fièvre.
  • Maux de tête et somnolence après la chirurgie.
  • Développement de chéloïdes douloureuses (cicatrices surélevées) sur le long-terme.
  • Ecchymose du scrotum.
  • Grossesse dans de rares cas, si votre vasectomie échoue.
  • Développement de douleurs chroniques chez 1 à 2% des patients opérés.

A quoi s’attendre avant votre intervention chirurgicale

Vous devrez peut-être prendre des antibiotiques avant la chirurgie. Des analyses de sang de routine ne sont généralement pas nécessaires, mais peuvent être recommandées avant la chirurgie en fonction de l'âge du patient et de l'existance de problèmes médicaux.

Avant votre intervention chirurgicale, une infirmière ou un médecin délimitera la zone à traiter, la nettoiera et répondra à toutes les questions que vous pourriez avoir. L’anesthésie locale vous sera par la suite administrée sous le contrôle de votre médecin.

La durée de l’intervention varie entre dix minutes et une heure, en fonction de la complexité du cas. En règle générale, votre médecin vous donnera un aperçu de la durée de l'intervention.

L’intervention chirurgicale

Votre médecin pratiquera une petite incision au niveau de la partie supérieure de votre scrotum une fois que l'effet de l’anesthésie locale se fait ressentir. Il localisera ensuite le canal déférent, le retirera par l'incision, puis le scellera en utilisant une combinaison de méthodes (cautérisation, clips chirurgicaux, etc.). Une fois cette opération terminée, le canal déférent est renvoyé à l'intérieur du scrotum et l'incision est fermée à l'aide de points de suture ou de colle chirurgicale.

Après l’intervention chirurgicale

Le temps de récupération suite à une vasectomie varie, mais vous devriez vous sentir de retour à la normale en quelques semaines. Une douleur peut persister jusqu’à une semaine après la chirurgie. Assurez-vous de garder la zone propre et sèche pour éviter tout risque d'infection. Les démangeaisons ou les douleurs sont courantes, mais informez votre médecin si vous ressentez un gonflement ou une douleur excessive.

Vous devrez organiser votre retour chez vous le jour de votre intervention chirurgicale. Nous vous recommandons que quelqu'un reste avec vous pendant les premières 24 heures à la maison. Lorsque vous quitterez l'établissement après la chirurgie, rentrez chez vous et reposez-vous. Évitez de faire d'autres plans le jour de votre chirurgie. Dès le lendemain, vous pouvez augmenter votre activité au fur et à mesure que vous vous sentez prêt.

Vous recevrez probablement une ordonnance pour des analgésiques après votre chirurgie. L'infirmière vous fera part d'un plan de contrôle de la douleur après l'intervention chirurgicale, en fonction de vos besoins. Ce plan comprend des activités comme l'application de la glace sur les incisions et un régime médicamenteux. Souvent, nous vous recommanderons de prendre du Tylenol et de l'Advil (comme Motrin, de l'ibuprofène) ou de l'Aleve en plus des analgésiques narcotiques.

Saviez-vous que nous avons un groupe de soutien ?

Vos questions et préoccupations ont très probablement été posées et répondues dans notre groupe de soutien. Modéré par nos diététiciens, nos infirmières et notre personnel. Nous vous fournissons une éducation fiable et des ressources pour vous aider tout au long de ce processus de changement de vie.