Plus de tests et d’éducation nécessaires pour le diabète

Le diabète est une maladie qui affecte la production de l’insuline dans le corps. Dans le diabète de type 1, le corps n’en produit pas du tout. Avec le diabète de type 2, soit que le corps n’en fabrique pas ou encore qu’il est incapable de l’utiliser. Le diabète est malheureusement une condition que l’on retrouve fréquemment qui pourrait avoir des  effets dévastateurs sur le corps que ce soit au niveau des reins, des yeux et du cœur.

Bien qu’il est possible de le  traiter, il n’y a toujours pas de remède pour le diabète. La recherche continue à être effectuée par  plusieurs chercheurs dans le monde entier. Une étude récente menée par l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (NIDDK) a constaté que cette maladie est non seulement répandue, mais aussi fréquemment non diagnostiquée.

Que démontre  cette étude?

L’étude a eu lieu en 2011-2012 et a impliqué un groupe de 2800 personnes selon un échantillonnage représentatif de la population Américaine. En utilisant des méthodes telles que les tests sanguins, les chercheurs ont découvert des données alarmantes:

• La prévalence globale du diabète dans la population en général est entre 12-14%.
• Les cas non diagnostiqués se situaient entre 25-36%, ce qui signifie que plusieurs personnes souffrent de diabète sans en être conscients.
• 36-38% des personnes interrogées avaient le pré-diabète, une condition où les niveaux de glucose dans le sang sont plus élevés que la normale, mais pas suffisamment élevés pour justifier un diagnostic de la maladie.

Qui est menacé?

Le diabète est plus fréquent dans certains groupes ethniques que d’autres. Les américains d’origine hispanique avaient le plus haut pourcentage d’adultes atteints de la maladie (19-23%). Les adultes noirs non hispaniques avaient environ un taux de 21-22%, avec près de 37% non diagnostiqué. Les adultes blancs non hispaniques avaient le taux le plus faible, avec environ 10-11% et 25-32% non diagnostiqué. En général, le nombre d’adultes atteints de cette maladie s’est stabilisé après un pic au milieu de la première décennie du 21e siècle.

Qu’est-ce que tout cela veut dire?

L’étude démontre que nous avons besoin d’un meilleur dépistage pour le diabète de type 2 et plus d’éducation sur le sujet afin que les gens soient conscients des signes et des symptômes. Elle montre également que plus d’études doivent être faites sur la maladie afin que nous puissions mieux comprendre qui risque de la développer.

Vivre avec le diabète n’est pas facile. Si vous l’avez, vous devez faire des ajustements dans votre vie quotidienne pour survivre. Cette étude démontre non seulement comment la condition est répandue dans notre société, mais que  plusieurs des personnes atteintes n’en sont pas conscientes. Il faut donc avoir de meilleurs programmes de dépistage  et développer des programmes d’éducation sur le sujet.

Leave a Comment

Filed under Blog

Comments are closed.